AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Hybris Ϟ Your blood is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MESSAGES : 6
INSCRIPTION : 02/11/2015
PSEUDO : Littlewolf
AVATAR : Eva Green
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Hybris Macbeth
Message(#) Sujet: Hybris Ϟ Your blood is mine Mar 3 Nov - 0:10

HYBRIS MACBETH
Seule la mort donne du prestige.
NOM : Noirceur d'une nuit d'hiver sans fin. Il n'est qu'ombre, que poison qui s'écoule dans le carmin. Elle naît de cette famille qui ne connaît que la torture et les sombres activités. Macbeth, un nom qui ne se dit qu'en marmonnant pour en cueillir le plus douteux. PRÉNOM(S) : Quelques lettres valsant dans une danse effrénée pour former un prénom. Patronyme d'une simplicité enfantine, teinté d'une once d'audace. Digne des dieux d'un autre temps. Hybris. Doux poison pour l'homme qui le susurre à son oreille tandis que la nuit assombrie le paysage. ÂGE : Elle possède de la bouteille, vin millésime qui laisse l'effluve de son poison le rendre toujours plus succulent. Quarante années où son corps se traine sans y laisser une marque. Elle est intemporelle, majestueuse lady qui ne manque jamais d'atouts. OCCUPATION : Lady. Une place de choix qui lui demande une certaine attention. Parque de naissance, manipulant la magie noire avec agilité. Elle est l'élue, douce force de la nature qui maudit et sème la mort avec ferveur et discipline. Aujourd'hui, elle ne cesse ses activités à ses heures perdues. Un plaisir qu'elle ne saurait se refuser. ALLÉGEANCE : Elle en est la représentante. Créature obscure qui instaure le respect de ses pères. Les Macbeth courbent l'échine devant celle qui n'a qu'à serrer du poing pour figer leur carmin. Êtres fragiles qui l'adulent autant que l'envie. NATIONALITÉ ET ORIGINES :Femme du pays, abattant ses premiers méfaits dans la ville de Rome qui la vue naître. Ses racines appartiennent à cette terre, la noirceur qu'elle puise dans le passer sulfureux de la belle romantique comme certains aiment encore appeler Rome. RANG SOCIAL : Son visage et son audace sont la représentation de cette famille en quête de pouvoirs. Elle est la lady, la main de fer qui sème la terreur à ses détracteurs. Coup d'État, complot, Hybris fait partie de ses femmes qui jouent aux échecs humains jusqu'à victoire forcée. ORIENTATION SEXUELLE : Libre, disposée à choisir le sexe de ses partenaires. Privée de douce chair quand le désir se fait féroce, elle navigue entre femmes et hommes pour ne pas connaitre la lassitude. Elle n'y voit que chair à utilisé, que terreur alors que la mort vient cueillir ses amants masculins. STATUT CIVIL : Adoratrice de son reflet, amourachée de sa propre personne. Elle a aimé, il y a fort longtemps avant que son palpitant ne soit que pierre sombre et glaciale. Seule, se satisfaisant pleinement en s'interdisant l'attache. Personne ne lui est supérieur à ses yeux, comment pourrait-elle aimer un pantin dont elle taquine les ficelles ? TRAITS DE CARACTÈRES : Sa famille la décrirait comme une femme de pouvoir, une intelligence supérieure mais aussi un être têtu et bien trop ambition. Ses détracteurs la voient bien plus comme instable, égocentrique, égoïste et méprisante. Hautaine quand ses lèvres commençant à jacter. Vulgaire et crue, digne de sa réputation. La veuve noire comme certains se surprenne à l'appeler. Lilith d'un nouveau temps, dansant avec le diable sur des tombes oubliées. GROUPE : AD VITAM AETERNAM.

(UN) Elle est l'encre d'une histoire dont seule l'avenir construira l'histoire. Lady des Macbeth, Hybris mène son sang au pouvoir depuis quelques jours. Main de fer, elle représente cette sombre famille qui sème peurs et malédictions depuis la nuit des temps. Sa place, elle la défend corps et âme. (DEUX) Malédiction familiale qui l'atteint. Cadeau à ses yeux, semant la mort à travers un plaisir féroce. Elle n'est que beauté funèbre, vile tentatrice qui se veut vierge à la nuit tombante. Hymen arrachant le dernier souffle de ses amants, doux plaisir à ceux qui la prendrait pour un objet. Elle en use, gardant cette bénédiction muette pour s'en délectait d'autant plus. Beaucoup le croit prude, jeune colombe qui ne connaît pas la chair. (TROIS) Son corps qui lui échappe dans un tremblement frénétique. Elle s'écroule, frôle le sol froid avant de s'y écraser. Cela représente son quotidien. Épileptique, récurrent dans une famille où la folie est une religion. Hybris, elle s'accommode de ses crises qu'elle voit comme des prémonitions. Elle se veut persuasive, elle parle à la mort tandis que la maladie la rattrape. (QUATRE) L'amour qui effleurait son palpitant à l'âge de vingt ans. Douceur interdite pour la gamine qui forçait le destin. Il n'était qu'un orphelin, vivant dans les rues comme un chien affamé. Le brun ne serait qu'une blessure qui la rendrait forte tandis qu'elle goûtait au plaisir charnel avant de l'assassiner. Début de la malédiction tandis que ses yeux se perdaient des larmes. Son premier amour qu'elle voudrait évaporer. Pourtant, le carmin de son amant ne cesse de couler sur ses paumes pendant les longues nuits d'hiver. (CINQ) L'enfance bercée par les coups et les injures constantes, elle n'est que pierre depuis que la mort croisait son chemin. Hybris se voit incapable d'aimer, d'apprécier et ne connaît pas la pitié. Seuls ses démons d'autres temps arrivent encore à la faire frissonner. Ses cauchemars qui ressassent sans cesse ses blessures. (SIX) Chevelure noire, yeux bleus maquillés d'une ombre, rouge à lèvres pourpre, elle n'est qu'enfer dans un monde déjà obscur. La lady met un point d'honneur à intimider ses détracteurs avec une apparence envoutante et charismatique. Elle le sait, l'image des Macbeth se trouve en ses mains. (SEPT) Fine stratège et adversaire de taille, peu de ses ennemis oseraient la défier directement. Sa famille semble une cible bien plus aisée, nombreux sont morts pour déstabiliser Hybris. Elle n'est qu'égoïsme, incapable de pleurer la perte qui fait partie de son existence.  (HUIT) Sa voix suave, son arrogance et ses expressions morbides font sa réputation. La lady sait manier la langue et les mots avec brio. Elle en devient une adversaire redoutable lors de négociations. La mort ponctue généralement ses phrases, totalement fasciné par le carmin encore fumant. (NEUF) Hybris, elle représente la plus grande force des Macbeth. Sorcière plus puissante que son sang, assénant des malédictions et contrôles mentales avec une facilité agaçante. Elle ne doit sa réussite qu'à elle-même, travaillant avec acharnement pour décupler ses forces.  (DIX) Trois fascinations. Doux rêve d'être l'égale de Lilith aux yeux du diable. Elle en possède la prétention, adorant ce personnage dont elle cite l'histoire depuis l'enfance. Cet élixir rouge qui se reflète dans ses yeux, le sang qui attire toutes ses attentions. Elle en connaît le goût, l'odeur et la vision sans jamais s'en lasser. Sa plus grande lubie réside en sa propre personne. Hybris représente sa plus grande réussite. Elle ne saurait se montrer modeste avec son reflet.

PSEUDO : Littlewolf PRÉNOM : Hélène ÂGE : 22 ans PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7j COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Bazzart, il me faisait de l'oeil depuis longtemps  Cunnilingus ACCEPTEZ-VOUS DE FAIRE MOURIR VOTRE PERSONNAGE ? : oui, s'il le faut vraiment. PV, SCÉNARIO OU INVENTÉ ? PV AVATAR : Eva Green CRÉDITS : applestorm pour l'avatar de la fiche.
Obscure créature

I. Châtiments

À travers le carmin et les flammes, entre violence et éducation. Elle grandissait, feu ardent qui acceptait le châtiment avec conviction. Cela semblait naturel, toutes les filles de la famille connaissaient cette étape cruciale. Ce coup de fouet glacé sur la peau parfaite d’une gamine, laissant le sang se déversait sur la courbe à peine marquée de la naissance d’un fessier. Le dos en porterait les marques pour une éternité, rappelant que ses filles des ténèbres bravaient la douleur sans difficulté. Hybris, elle ne comptait que huit ans alors que les coups se voulaient salvateurs. Aucune larme ne naissait dans ses yeux sombres, simplement un sourire sadique accroché au minois alors que le fouet entaillait à présent ses mollets. « Encore » disait-elle alors qu’on la mettait à terre. Elle regardait son bourreau, s’imprégnait de sa haine pour s’en nourrir jusqu’à l’extase. La brune ne détournerait plus jamais le regard de ceux qui tentaient de l’abattre. C’était bien sa poitrine qu’elle tendait aux ferveurs de l’ustensile, cherchant à connaitre une douleur bien plus profonde. Tout cela ne serait pas que physique, son âme subissait également les coups pour en faire ressortir le plus douteux. Elle serait le mal qu’elle a subi, l’ombre de ses propres démons. Le fouet venait à caresser sa poitrine enfantine alors qu’elle gardait tête haute, impressionnant son clan avant l’heure. Hybris, elle rêvait de pouvoirs exceptionnels. Elle convoitait la place de Lady et cette étape faisait partie des plus cruciales pour le futur de la gamine. « Mettez-y un peu plus de force, on dirait ma petite soeur qui joue avec un ruban. » Dix années et déjà cette voix suave et ses paroles hautaines qui ne cessaient de piqués. Elle provoquait son agresseur, animant sa rage pour en tirer le meilleur. Hybris, elle gagnerait surement à mourir dans ses souterrains où l’a semé déjà la mort dans la famille. Sous les coups, sous ses brulures qui lacéraient ses côtes. Son corps se recouvrait de bandes rouges, de balafres qui la rongeaient. Qu’importe, elle voulait être reine.

II. Sanglots

Il la regardait, impétueux regard qu’elle sentait caresser sa peau dans une nuit obscure. Il la suivait, devenant son ombre et sa plus grande faiblesse. Lui qui ne portait pas de prénom, qui naissait de la rue et vivait pour servir cette dernière. Aucune allégeance, une liberté qu’elle commençait à envier silencieusement. Malgré les châtiments, Hybris se sentait détachait petit à petit de cette cruauté qu’il savait taire. L’homme représentait son salut, son moment d’évasion entre coups et sorcelleries. Seize années au compteur, l’âge de faire ses premières preuves chez les Macbeth mais elle, elle rêvait d’amour. De ce sentiment puissant qui lui boufferait bien plus les entrailles que tous les coups qu’on pouvait lui porter. Elle ne connaissait pas son âge et encore moins ses origines. A vrai dire, Hybris ne connaissait que la saveur de ses lèvres et la ferveur féroce de ses caresses. Elle en voulait toujours plus, cherchant à arpenter les rues à chaque nuit pour y retrouver l’amant qu’elle souhaitait à présent consommer. Ses lèvres brulantes de désirs qui trouvaient l’inconnu sans peine. Ses vêtements qui glissaient sur son corps au coin d’une ruelle sombre. L’amour qu’elle éprouvait pour lui sans même le connaitre, ce sentiment qui la rendait littéralement folle. Ses mains qui se perdaient sur le corps déjà abimé par le temps, découverte d’une peau qui ne datait pas d’hier. Qu’importe, son coeur battait à en défoncer sa cage thoracique. Elle se donnait, s’appliquer à lui faire plaisir avant de lui offrir son hymen sans rechigner. Plaisir charnel, Hybris découvrait des sensations qui la hanteraient. Elle restait une Macbeth, nymphomane en devenir après avoir bu jusqu’à la nuit tombante. Quelques coups de reins sauvage et brute avant que le sang de sa virginité ne sans déverse, avant que l’homme ne commence à s’essouffler puis s’étouffer. Son teint pâlissait à vue d’oeil, laissant la mort prendre forme à travers son corps qui dépérissait. Elle regardait ce spectacle, incapable de comprendre qu’elle lui offrait la mort. La brune, elle hurlait son nom dans la nuit avant de s’écrouler sur ce qui ressemblait à un bout de viande froide depuis quelques minutes. Hybris, elle ne se souvenait plus de la façon dont elle retrouvait son lit, la robe tachée de son propre sang. Le malheur qui lui donnait la nausée. Elle possédait la malédiction des Macbeth, histoire qu’elle trouvait dans de vieux journaux intimes de ses arrière-grand-mères. Au matin, ses paupières s’ouvraient. Un regard plus sombre que jamais, dénué de toutes émotions. Elle regagnait les rangs de sa famille, gardant son pouvoir secret pour ne pas devenir objet. Hybris, elle retrouvait bien vite le plaisir des coups qui lui rappelaient à quel point la souffrance rendait soumis à ses propres sentiments.

III. Paumes ensanglantée

Son prénom glissait entre les lèvres de ses pères. Un patronyme qu’on associait à une potentielle lady. Les malédictions, elle les distribuait comme le père Noël avec ses cadeaux lors du jour de fête. Hybris, elle se donnait un mal de chien pour être toujours dans l’excellence. Elle en devenait égocentrique, incapable de se préoccuper d’autre chose que sa propre personne. Douce noirceur qui s’échappait de son reflet. La folie venait doucement s’engorger dans son carmin alors que la paranoïa se faisait reine. Les superstitions lui donnaient des angoisses, il ne restait qu’un miroir dont elle prenait grand soin, celui dans lequel elle se contemplait chaque matin avant de le recouvrir d’un drap pour éviter qu’il ne se brise. La brune, elle devenait cette figure emblématique alors que les années passaient tout en gardant sa malédiction. Elle se voyait promise à des hommes qui rendaient l’âme avant même d’avoir demandé sa main. La jeune femme n’accordait aucune place à l’amour et encore moins à quelque attachement. À ses trente ans, alors qu’elle utilisait ses pouvoirs pour maudire du sang noble, elle s’effondrait au sol. Son corps ne devenait que tremblement et fracas contre la pierre fraiche des souterrains. Hybris, elle sentait son âme partir avant de se réveiller au milieu de ses proches qui mimaient l’inquiétude. « J’ai vu la mort, elle m’a dicté des noms. » La brune ne trouvait rien de mieux pour ne pas montrer sa faiblesse. Qu’importe, cela lui permettait de faire exécuter ses ennemis. Elle en jouait, en faisait une gloire. La quarantenaire, elle tirait son épingle du jeu alors que ses nuits devenaient bien plus obscures depuis ses vingt ans. Ses démons du passé venaient sans cesse la hanter, lui rappelant qu’elle ôtait la vie à celui qu’elle aimait. Hybris, elle vivait dans un malheur qui la rongeait de plus en plus mais cela faisait partie de sa force. De ce qui la rendait intemporelle.

IIII. Lady Macbeth

Le sang coulait à flots, recouvrant une grande partie de sa robe tandis qu’elle se levait pour laisser sa victime au sol. Elle aimait bien trop la mort, cette sensation de gagner sa place auprès du diable en lui offrant ses âmes pour gonfler ses rangs. La jeune femme, elle n’accordait aucun regard au corps avant de se rendre au diner familial. Tous les regards se posaient sur elle, ensanglantée par un élixir qu’elle adulait. Hybris prenait place, restant totalement neutre tandis qu’on l’appelait à présent Lady Macbeth. Elle venait d’atteindre son premier objectif. Impassible, la brune se contentait de forcer un sourire. L’émotion ne faisait plus partie de sa vie et elle le prouvait une fois de plus. Seul le pouvoir trouvait un sens à ses yeux, elle voulait à présent cette ville. La voir à feu et à sang, la drogue devenant le plus gros marché de ses pauvres pantins. Hybris, elle se laissait dévorer une fois de plus par l’ambition, se laissant rêver avant de finalement quitter la table sans un mot. Elle fêterait cela, bouteilles de vieux vins et jeune puceau qui l’attendrait dans sa chambre en fin de soirée. Ce soir-là, la quarantenaire mettait toute sa hargne dans un ébat avant de voir le blondinet devenir pierre. Que c’était bon d’être Lady mais encore meilleur quand personne ne connaissait son atout. Paranoïaque, elle pousserait le vice en se méfiant de sa famille. Les prétendantes à sa succession seraient les premières heureuses d’un dramatique accident. Mais qui pouvait défier la Lady sans s’en bruler les ailes. Elle possédait bien plus de pouvoir que tous ses mécréants, seul le diable pouvait l’inviter à danser.






_________________

Bloody Mary
Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.


Dernière édition par Hybris Macbeth le Mer 4 Nov - 18:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 23/07/2015
PSEUDO : NUIT BLANCHE
AVATAR : MADS MIKKELSEN
ALLÉGEANCE : HELSINGOR
OCCUPATION : LORD OF WAR
avatar
Claudius Helsingor
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mar 3 Nov - 16:47

Joli style ** j'adhère déjà à ta version d'Hybris - perso trèèès attendu par ici.

J'espère que tu te plairas parmi nous. Sois la bienvenue ^^ n'hésite pas à me harceler de mps si besoin. (tu as déjà commencé : p)

_________________
ET LUX FUIT
©️ okinnel


CLAUDIEU:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 6
INSCRIPTION : 02/11/2015
PSEUDO : Littlewolf
AVATAR : Eva Green
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Hybris Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mar 3 Nov - 18:44

Merci HIII HIII HIII
Ahaha, je suis une harceleuse professionnelle pervers pervers pervers pervers
J'espère être à la hauteur du personnage I love you

_________________

Bloody Mary
Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 28/09/2015
PSEUDO : Eden-Meridya
AVATAR : Ralph Fiennes
ALLÉGEANCE : Montaigu
OCCUPATION : Légat de légion
avatar
Coriolan Montaigu
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mar 3 Nov - 21:30

Welcome à toi ^^ Une Macbeth ! Hâte d'en lire davantage ** fangirl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 6
INSCRIPTION : 02/11/2015
PSEUDO : Littlewolf
AVATAR : Eva Green
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Hybris Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mar 3 Nov - 21:44

Merci gniahah

_________________

Bloody Mary
Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 60
INSCRIPTION : 24/07/2015
PSEUDO : Elorin
AVATAR : Katie McGrath
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Andromaque Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mer 4 Nov - 9:51

Ma très chère *toussote* soeur... je suis... ravie *s'étrangle* de te voir couic

Excellent choix de pv, diable qu'elle était attendue ( par moi déjà pff ), ravie de te voir nous rejoindre fangirl love

_________________
Come, you spirits That tend on mortal thoughts, unsex me here,And fill me from the crown to the toe top-full Of direst cruelty. Make thick my blood. Stop up the access and passage to remorse, That no compunctious visitings of nature Shake my fell purpose ! ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 6
INSCRIPTION : 02/11/2015
PSEUDO : Littlewolf
AVATAR : Eva Green
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Hybris Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mer 4 Nov - 10:47

Merci petite soeur qui n'est pas prête de prendre ma place héhéhé héhéhé héhéhé héhéhé
Je pense terminée ma fiche aujourd'hui HIII
Hâte de vous rejoindre officiellement Cunnilingus

_________________

Bloody Mary
Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 23/07/2015
PSEUDO : NUIT BLANCHE
AVATAR : MADS MIKKELSEN
ALLÉGEANCE : HELSINGOR
OCCUPATION : LORD OF WAR
avatar
Claudius Helsingor
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mer 4 Nov - 19:55

BIENVENUE EN ENFER
« Venez, esprits qui assistez les pensées meurtrières ! Du crâne au talon, remplissez-moi de toute la plus atroce cruauté ! »

Ô toi l’invaincu, le prince déchu ou la princesse aux doigts tachés de sang. Rome est à toi. Tu as passé les portes du purgatoire, te voilà donc en Enfer, félicitations brave guerrier ou gente dame.

Jolie fiche, tu retraces superbement son histoire, comment elle est devenue cette fameuse Lady avec sa malédiction, chaque scène est prenante, haletante, la mort dans l'âme, j'ai aimé la façon dont tu as façonné le personnage, comment tu te l'es approprié. J'ai juste une petite remarque : attention aux étourderies de langue, mais le style est très agréable à lire outre ce détail. Sois la bienvenue, ô reine de la nuit !

Tu peux désormais former des pactes avec les autres démons présents sur nos terres, en postant une FICHE DE LIENS. Demander de folles aventures, comploter et manigancer pour prendre le pouvoir en demandant un rp. Si l'envie d'un compagnon infernal se fait trop pressante, il te faudra passer par les SCÉNARII ; n'oublie pas que tu es condamné(e) à n'en faire que deux. Pense à vérifier si nous n'avons pas oublié ton beau faciès dans un placard en passant par les BOTTINS.

Maintenant que le pacte est signé de ton sang, ton âme nous appartient, pour leurrer d'autres innocents dans nos affreux filets, pense à passer régulièrement sur BAZZART et vote pour nous sur les TOP, merci nous t'en serons gré.

Sur ce amuse-toi bien, au plaisir de te revoir dans les limbes, et tâche de rester en vie.


_________________
ET LUX FUIT
©️ okinnel


CLAUDIEU:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 6
INSCRIPTION : 02/11/2015
PSEUDO : Littlewolf
AVATAR : Eva Green
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Hybris Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine Mer 4 Nov - 20:04

Merci Cunnilingus Cunnilingus Cunnilingus
Oui, le mauvais français ça m'arrive siffle Je vais faire attention à ça Cunnilingus Cunnilingus Cunnilingus Cunnilingus En même temps, j'avais tellement hâte de finir cette fiche qui m'a passionnée HIII HIII HIII

_________________

Bloody Mary
Poison qui dévore votre carmin, laissant peu de chance à la vie de reprendre son court. Elle n'est que mort, ombre dansante au coin d'un feu grégeois. Malédiction qu'elle consomme, lèvres pourpres envoûtantes qui ne demandent qu'à glisser sur des corps bientôt froids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message(#) Sujet: Re: Hybris Ϟ Your blood is mine

Revenir en haut Aller en bas
 

Hybris Ϟ Your blood is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA NUIT DES ROIS :: SONGE D'UNE NUIT D'ETE :: Identités assassines-