AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Anywhere but here...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 28/09/2015
PSEUDO : Eden-Meridya
AVATAR : Ralph Fiennes
ALLÉGEANCE : Montaigu
OCCUPATION : Légat de légion
avatar
Coriolan Montaigu
Message(#) Sujet: Anywhere but here... Mar 27 Oct - 20:41

S’il y avait bien un duel qui pouvait lui laisser cette amertume sur la langue, c’était bien celui-ci. S’il y avait bien un duel qu’il était presque certain de perdre à tous coups, et qui par là même tendait à le frustrer, c’était, oui, celui-ci, celui qu’une fois encore, il se voyait contraint de céder. Hermione avait gagné. Il l’accompagnerait, quant bien-même un tel faste, et une telle fanfaronnade le laissait de marbre, ou pire, agacé. Oh pour cette fois, ce serait certainement plus lassé qu’irritait qu’il se montrerait… Ce temps qu’il perdrait à jouer d’outrageantes mondanités, c’était le temps qu’il ne pourrait à d’autres activités consacrer, à d’autres individus consacrer. Et cela, c’était toujours dur de l’accepter, même si sa femme avait tout à fait raison dans ses affirmations et ses arguments, mais s’il avait fini par le lui accorder, comme il le faisait souvent, acceptant de se plier à ses devoirs uniquement parce qu’il le devait. Combien de temps exactement en avaient-ils discutés cette fois, avant qu’il ne décide de rendre les armes et de se préparer ? Un moment. Sans doute plus long qu’à son habitude, d’ailleurs, mais qui pourrait le blâmer de vouloir échapper à pareille corvée ? Cela sans compter qu’il devrait probablement intérieurement s’angoisser à l’idée de ce que son rejeton pourrait encore inventer, dès qu’il aurait le dos tourné.

La salle bondée, le bourdonnement des conversations, les yeux qui dérivaient… Certes, le faste s’accordait avec la… qualité, des individus qui, en cette heure, se présentaient, au moins pour certains. Ils étaient tous ou presque de bonnes lignées, membres des familles, noblesse dépravée. A son bras, son épouse rayonnait, belle et royale comme il l’avait toujours vue, toujours admirée, malgré leurs tensions occasionnelles. Elle était sans aucun doute faite pour régner sur pareille assemblée. Lui… il s’en serait volontiers passé, ne pouvant que difficilement digérer ce qui, à ses yeux, n’était rien moins qu’une hypocrisie affectée. Venir, c’était faire semblant de s’y intéresser, et en ce domaine, sa curiosité s’avérait fortement limitée. Pourtant, il essayait, ne serait-ce que pour s’en tenir à ce que tous deux s’étaient affirmés. Il essayait, mais lui et les festivités, c’était sans doute aussi compatible qu’une allumette et un tonneau de glycérine concentrée. Ça ne marchait tout simplement pas. Et les femmes de sa vie avaient beau le conseiller, le brosser dans bon sens et tout ce que l’on pouvait imaginer, rien n’y faisait, rien n’y changeait. Et cette fois, les efforts, il n’avait vraiment pas envie d’en faire….

Sans doute se serait-il montré plus coopératif en d’autres occasions, mais non, pas cette fois. Il venait en marchant à reculons, et n’avait qu’une envie : que l’on épargne ses nerfs bien entamés, qui ne supporterait que difficilement une contrariété de plus. Il sacrifia aux convenances comme il le devait, montrant l’exemple, y compris face aux Capulets, mais ce fut tout. Il finit par laisser le devant de la scène à Hermione, faisant lentement retraite dans un coin sans oser tourner le dos à la salle, lui donnant une démarche et un cheminement singulier. Mais tout comme on ne tournait pas le dos à une bête sauvage, il n’avait aucune envie de tourner le dos à la masse qui sans nul doute abritait bien assez d’inimité à son égard, et un coup bien placé était bien trop aisé à porter. Mais il reculait tant et si bien, qu’à un moment, il fallut qu’il rencontre un corps solide. Dans son esprit, autant qu’en pratique, ce contre quoi il aurait dû atterrir, c’était un mur, un bougre diable de… De quoi d’ailleurs, quoi était-ce qu’il venait littéralement de percuter dans un coin sombre ?

«  Veuillez m’excuser »

… Certes. Cela sonnait davantage comme un ordre sèchement donné que comme une demande humble et mesurée. Mais… s’il pouvait être humble à certains égards, il était loin d’être mesuré, encore moins en cette soirée. Cela étant dit, il se trouvait bien incapable de savoir pourquoi exactement son coin sombre était déjà occupé. Quoi que coin sombre fut effectivement un bien grand mot, ici, puisqu’il s’agissait simplement d’un coin de fête à peu près apaisé. En tout cas le plus loin possible de ce qu’il exécrait. Son sombre regard, aux reflets moirés sous les lueurs chamarrées, détailla la prestance de son interlocuteur de circonstances.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Anywhere but here...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA NUIT DES ROIS :: ROME CHAROGNE :: CAPITOLE :: Temple de Bacchus-