AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Quelque part entre ici et le royaume des morts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Message(#) Sujet: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 0:25

SYBILLE CAVALERI
Plus encore que la vie - La mort nous tient souvent par des liens subtils.
NOM : le nom qu’elle porte, Cavaleri, n’est pourtant pas celui qu’elle aimerait avoir, celui qu’elle estime être le sien depuis que la petite batarde a su qui était son père, le grand absent de sa vie, l’ombre régnant sur son coeur et nouant son destin PRÉNOM(S) : Sybille, un nom sonnant comme une malédiction, ma mère était folle suffit-il comme excuse? ÂGE : vingtaine dépassée de six printemps et pourtant, elle ressemble à une gamine, à peine majeur, parfois, à une enfant mutine OCCUPATION : travaillant dans le fleuve de feu, elle est l’assistante d’un vendeur d’arme cela veut dire qu’elle lustre soigneusement les lames vendues, qu’elle répertorie chaque vente, en bref elle se charge du matos pendant que le beau parleur fait son show, évidemment, la miss a son rôle à jouer, comme l’assistante d’un magicien, sa tenue et son maquillage ont aussi une incidence sur la vente, ALLÉGEANCE : Macbeth, plus que ses patrons, il y a du sang Macbeth en elle, bâtarde non reconnue, elle s’est présentée chez eux et a été intégrée comme d’autres avant elle, on l’a collé dans le fleuve de feu (PHLÉGÉTHÉON), mais indéniablement, si elle était reconnue elle aurait pu être une vestale, elle y aspire après tout NATIONALITÉ ET ORIGINES : italienne pur sang, sa mère était romaine comme son père RANG SOCIAL : pas vraiment riche, elle a des origines plus que modestes, pour autant, depuis qu’elle est chez les Macbeth elle n’a plus à craindre demain, et cela change tout pour cette gamine des rues ORIENTATION SEXUELLE : rien n’est gravé dans le marbre, rien n’est destiné à demeurer dans son état, tout finit par se détruire, mais le sexe est l’une de ces choses qu’elle peut contrôler, une activité dans laquelle elle se sent pleinement autonome, où elle sait ce qu’il faut faire, en dépit de son attitude de femme enfant, au lit, elle connait deux ou trois trucs STATUT CIVIL : n’a jamais été en couple, du moins pas selon ce que les gens entendent par couple, la notion de mariage est trop vague pour elle, cependant ses rêves de petite fille l’y pousseront peut-être un jour TRAITS DE CARACTÈRES : chat sauvage sortant les griffes dès qu’on tente de lui enlever sa carapace, tigresse animale par moment, enfant fragile et tremblante à l’intérieur, froide et frigide, délicate rose, raisonnable personnage, l’enfant écoute les adultes, obéit, influençable, elle suit, passive, ce que le destin lui réserve, lunatique, elle écoute les morts qui lui parlent, la lune parfois lui conte des secrets qu’elle tend à répéter, secrète, elle garde ses émotions, ses chagrins, ses espoirs rien que pour elle, s’épanchant difficilement, n’accorde que rarement sa confiance, copie les autres afin de ne rien dévoiler d’elle-même, vive d’esprit, courageuse et généreuse par moment, apprend vite, a un certain attachement pour tout ce qui est un peu morbide. GROUPE : Vox populi, ce père ne l’ayant jamais reconnu, elle demeure une énième batarde gonflant les rangs des Macbeth.

(UN) Quand la nuit vient, les esprits apparaissent, souvent quand elle est seule. Toute petite, c’était ses amis, forcément imaginaires, puisque de telles choses ne pouvaient qu'être folie. Ces êtres diaphanes ont fini par prouver leur loyauté, la vérité des paroles prononcée, l’exactitude de leur prédiction. Leur présence est rassurante même quand leurs paroles sont inquiétantes et leur gueule déchiquetée. Tous portent leurs blessures ouvertes comme une bannière, un étendard. (DEUX) Les psys racontent que toutes nos névroses sont liées à notre enfance ou un truc du style. Si t’as envie de baiser ta mère, c’est probablement parce que celle-ci a glissé sa main autour de ton kiki, l’a agité, juste pour voir ce qu’il se produirait. La gamine n’a pas eu de père. Il était clair dès le début que son paternel n’avait été là que pour placer un spermatozoïde dans le ventre de ta mère, et encore, cela n’était ni désiré ni attendu. Cette psycho n’avait aucune protection contre ce genre de choses. Fille simple d’esprit, ça ne lui était tout simplement pas venu à l’idée. La grossesse l’a rendue plus ou moins folle. Paraît qu’elle n’était pas très nette avant, mais après ça… Sybille se souvient des bras de sa mère, la cajolant, l’entourant, l’aimant, puis de ces mains si chaudes et aimantes qui venaient entourer sa gorge, et qui serraient jusqu’à ce qu’elle arrête, d’épuisement, et de lassitude. Comment définir une mère pareille ? Amour, haine, un peu tout ça en même temps. La folie explique tout, alors c’est le seul mot qu’elle daigne utiliser, dans sa bouche, c’est la folle qui qualifie sa génitrice. Pour autant, elle l’aime, à sa manière. (TROIS) Relative innocence, sa jeunesse en est la cause, mais aussi une volonté farouche de s’accrocher à cette enfance perdue, vendue, gâchée, volée. Détresse de l’être qui réalise qu’il n’a jamais connu les rares plaisirs en ce bas monde et qui désespère de ne jamais les connaître. Voilà l’enfantine âme est une illusion, la femme enfant, une construction habile. Un fantasme élaboré, reconstruit, établi sur des clichés et des idées reçues. Une amorce de paradis au milieu de l’enfer. (QUATRE) Fascinée par le morbide, attirée par la cruauté, le bel ange n’est pas aussi doux et gentil qu’il en a l’air. Il y a en elle une part obscure, comme en chacun, qui se révèle plus facilement en présence des Macbeth, sans doute parce qu’elle tient d’eux ce goût pour les armes blanches, cette admiration sans borne pour la mort, cet attachement pour tout ce qui est lié à la douleur, la sienne oui, mais celle des autres plus encore. Ainsi, cette manie de lécher son propre sang, de créer la plaie afin que le sang coule, ou d’aimer provoquer la même chose chez l’autre pourrait bien être à l’origine du fait de son héritage paternel. (CINQ)  Si la gamine est excessivement dépendante de l’attention des Macbeth, ceux qu’elle considère avec envie comme sa famille, en revanche, à l’égard du reste du monde, la colombe est un animal sauvage, indépendante, dont le regard mêle suspicion, méfiance et froideur. S’il lui arrive de s’enticher d’un être, sur un coup de tête, et de lui vouer une confiance aveugle, cela reste rare, et les autres doivent se contenter d’être et de rester de parfaits étrangers dont il faut se méfier. (SIX) Fleur à peine éclose, Sybille est d’une étonnante naïveté sur un certain nombre de points. D’une curiosité inlassable, pourvu que vous soyez bon professeur, elle gobera chacun de vos paroles. Elle aime apprendre des choses nouvelles, si possible chaque jour. Intéressée par tout, mais surtout les vieilles histoires concernant sa famille ou ses objets fétiches, les armes blanches. Bien sûr, les vieilles légendes l’enchantent tout autant. (SEPT) Âme aventureuse, elle adore partir à l’aventure. Il s’agit là de s’enfoncer dans une cave obscure sans savoir ce qui l’y attend, de suivre un parfait inconnu sur un coup de tête, de suivre son instinct sans écouter la voix de la raison, de dire oui à n’importe quelle proposition, surtout la plus indécente. Sybille dit elle-même qu’elle va vivre une aventure avant de soudainement disparaitre, pour quelques heures ou quelques jours. S’il est vrai qu’elle aime vivre ces aventures avec quelqu’un d’autre, elle peut aussi le faire toute seule. (HUIT) Garçon manqué, elle est peu féminine au quotidien, aimant les vêtements en cuir et noir, abordant un look souvent plus pratique que sexy, il lui arrive cependant de prendre soin d’elle, mettre une petite robe colorée ou même se maquiller, cela restant assez exceptionnel, généralement lié à ses aventures ou à des lubies aussi soudaines que sans raison. (NEUF)  Possède quelques tatouages parcourant son épiderme, pour la plupart caché, et très récent. Ils racontent son évolution dans le fleuve de feu. D’une simple petite lame nichée à la base de sa nuque, désormais, on distingue une évolution, une dague plus élégante a pris place. (DIX)  Sexualité débridée, la douce n’a jamais eu de papa pour lui dire de se méfier des hommes, et quand elle a compris que le sexe lui donnait un certain pouvoir, un plaisir aussi, elle s’y est adonné. Bien sûr, elle a connu de mauvaises expériences qui l’ont calmée sur le sujet. C’est surtout la peur assez phobique de tomber enceinte qui la retient le plus souvent. Elle reste convaincue que c’est elle grandissant dans le ventre de sa mère qui a provoqué la folie de cette dernière.

PSEUDO : Eden Memories PRÉNOM : appelez moi Eden ÂGE : je commence à être assez vieille pour ne plus vouloir donner cette information, mais j’ai 27ans… PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : euh, j’ai un emploi du temps compliqué mais en général je me connecte au moins un jour sur deux COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : par une petite fée qui m’en a glissé un mot, enfin je dis fée, mais elle s’appelle elle-même la lave ACCEPTEZ-VOUS DE FAIRE MOURIR VOTRE PERSONNAGE ? : euh… je vais le regretter si je dis oui? bon si ça pouvais ne pas être tout de suite dans l’immédiat, que je puisse un peu profiter d’elle, cette petite chose, ouais je sais, je parle de mes persos d’une manière bizarre PV, SCÉNARIO OU INVENTÉ ? inventé AVATAR : là je suis plutôt partie sur Audrey Hepburn mais j’hésite avec Catherine Deneuve (jeune of course). CRÉDITS : moi et les autres, enfin tumblr quoi.
Volontiers je n'écrirais que pour les morts.
La fille est élancée, quasi filiforme. Garçon manqué, elle a quelque chose de malicieux dans le regard, ses hanches dévoilent une féminité ne demandant qu’à sortir. Cheveux courts, bruns, la peau laiteuse, les yeux chocolat, un sourire creusant une fossette, voilà la mignonne que les hommes regardent en salivant, que les femmes ont envie de protéger. Femme enfant. S’il subsiste là une vérité c’est sans doute parce que la gamine n’a jamais pu grandir. Personne ne lui a donné les racines nécessaire. L’amour étouffant d’une mère folle à lier, l’absence d’une figure paternelle, tout cela est lié.
C’est dans l’enfance gâchée qu’il faut chercher une raison à cette distance obscure dont elle fait preuve manifeste. Cette malice qui brille, cette raison qui prédomine, ce cynisme exacerbé, et cette cruauté qui parfois jailli, comme un grain de folie, qu’on préserve comme un joyaux précieux. La gosse n’ignore rien de ses tares, au contraire, elle les cultive. Après tout, la folie, c’est la seule chose qui l’uni à cette mère qu’elle n’a connu que trop brièvement. Son suicide a entachée sa mémoire d’une belle flaque de sang et d’un corps déchiré. L’amour possessif, les crises et les larmes tout a ça a disparu. Pouf! Tout d’un coup. Il ne subsiste que le silence détaché, une froideur mortifère, un besoin constant de plaire, de retrouver un père, une mère, dans chacun, et chez personne à la fois.

Elle n’a besoin de personne estime-t-elle, pourtant quand elle a appris qui était son père, soudainement, s’est allumé en elle une flamme qu’elle n’a jamais pu éteindre, un désir ardent d’être reconnue, un besoin constant de faire parti de cette famille dont elle a été éloignée. Ce n’est qu’une gamine paumée, la fille d’une folle, que faire d’elle? On songe à la former. Son détachement en fait un instrument intéressant pour le fleuve du feu. Du fait du sang coulant dans ses veines, on espère en tirer quelque chose. Son père, elle ne le croise qu’occasionnellement, il a toujours un mot gentil, mais cette froideur distante, et ce regard, qui veut tout dire. La gamine attend son heure.
Au sein du clan Macbeth elle est une petite abeille travailleuse, passionnée par ce nouveau travail, cette nouvelle famille, son dévoument et sa loyauté lui font accéder rapidement à un poste envié à savoir petite main dans le fleuve de feu.
Là, elle tisse une étroite relation avec les lames, n’importe quel arme lui plait, l’odeur de la poudre l’enivre, mais tout particulièrement les dagues et les couteaux s’enfilant dans la chair comme une aiguille dans le tissu lui semble être plus indiqué que tout le reste. La fille n’est peut-être pas redoutable ni redoutée mais elle vend bien, sa gueule d’ange éloigne les soupçons, mettent le client en confiance. Bien sûr, le dit client pense plus à ce qu’il pourrait lui faire en d’autres occasions, à son corps menu et ses seins rebondit, à ce minois dont il pourrait abuser. Après tout, ne les regarde-t-elle pas comme si elle en avait envie? Mais elle disparaît à chaque fois. Fantômatique.

Les nuits sont à la fois infernales et délicieuses, elle ne vit que la nuit, entre cauchemar et réalité, naviguant parmi les ombres, percevant les morts au milieu des vivants à moins que ça ne soit l’inverse. Certains lui parlent, alors elle hoche la tête, les écoute. Quand elle était gamine, c’était ses seuls compagnons parfois, quand maman délirait sérieusement. Elle n’a jamais su, s’ils étaient réel ou pas. Quand maman s’est jetée dans le vide, ça lui a paru plus que probable que ça soit la folie. Qu’importait, pour rien au monde elle n’aurait renoncé à eux, ses compagnons de toujours.
Mais avec sa nouvelle fonction, il était plus compliqué de continuer à les écouter. Les gens finissent toujours par comprendre. Sauf que les Macbeth ne sont pas comme tout le monde. La gamine ne le savait pas. Tout ce qu’elle voulait c’était voir son père, sa famille. Peut-être aurait-elle fait demi tour si elle avait su…
De folle, elle passe à possible vestale. On l’examine avec un regard différent. Le sang a parlé. Le sang est plus fort que tous les discours et les actes. Le sang s’exprime. La gamine s’avère être plus qu’une simple batarde qui viendra nourrir les nombreuses branches. Elle attire ainsi l’attention d’une ancienne, d’une Macbeth qui la prend sous son aile, l’éduque, officieusement car l’enfant non reconnue ne peut être vestale. Sybille ne peut s’empêcher alors de rêver, de se voir vestale, peut-être un jour Parques, respectée et vénérée, elle se croit prêtre à le devenir, elle se croit forte, elle oublie d’où elle vient, et à quel point elle est encore liée à son ancienne vie, elle oublie que la folie n’est au fond, jamais très loin.






Dernière édition par Sybille Cavaleri le Ven 31 Juil - 14:50, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 23/07/2015
PSEUDO : NUIT BLANCHE
AVATAR : MADS MIKKELSEN
ALLÉGEANCE : HELSINGOR
OCCUPATION : LORD OF WAR
avatar
Claudius Helsingor
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 0:56

BON SANG ce que tu offres du rêve, puis HEPBURN que j'aime ** (tes vavas sont des œuvres sublimes, je tenais à le dire à un moment donné), je remercie la fée qui t'a parlé du fofo. Je te souhaite la bienvenue ! HIII gniahah

> je te mpotte pour la bâtardise ^^

_________________
ET LUX FUIT
©️ okinnel


CLAUDIEU:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 8:21

Oh merci. C'est chouette un compliment de bon matin (surtout quand des travaux infernaux t'ont réveillé super tôt et de mauvaise humeur, forcément... #jeracontemalife).
Ca marchouille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 8:42

Bienvenue coeur Ok. Entre la plume qui est fabuleuse, le choix de l'avatar parfait et ce personnage que j'aime atrocement... love bon. Je m'en vais chercher une idée de lien. Parce qu'une nana qui a l'allure d'une gosse et qui bosse dans les armes, faut pas laisser ça dans le caniveau please
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 8:54

Merci Annibale. C'est pourtant une fille du caniveau, une gavroche XD.
J'attends du coup tes idées avec un brin d'impatience!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 8:56

JUSTEMENT. c'est pour cette raison qu'il faut la sauver de la crasse. on ne gâche pas les jolies please
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 9:01

Hâte de voir alors comment tu enfin ton bonhomme va la sortir de la fange où elle baigne joyeusement... woups
Revenir en haut Aller en bas

MESSAGES : 142
INSCRIPTION : 23/07/2015
AVATAR : Travis Fimmel.
ALLÉGEANCE : Ceux qui paieront le mieux.
OCCUPATION : Combattant, revendeur de dopes.
avatar
Orphée Santi
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 10:43

Mouahahah. Tant de faiblesse en toi !!! HIII
Tu as cédé plus vite que ce à quoi je m'attendais. pervers

Bienvenue par ici flan coco. Ton choix d'ava claque.
Et puis... macbeth. Pas de traitement de faveur. AU BUCHER. flammes

_________________
This is my least favorite life, who floats far above earth and stone. The nights that I twist on the rack, is the time that I feel most at home. We're wandering in the shade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 63
INSCRIPTION : 24/07/2015
PSEUDO : .heavencanwait
AVATAR : M. Fassbender
ALLÉGEANCE : MACBETH (STYX)
OCCUPATION : Satisfaire sa femme et gérer les comptes du Styx
avatar
Malvolio Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 10:54

Un jour, au détour d'une ruelle sombre sur la CB, j'en connais un qui risque de passer un sale quart d'heure à force de vouloir brûler tous les Macbeth flammes

Bienvenue sur le forum, superbe choix d'avatar et une plume fantastique HIII

_________________
UC.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MESSAGES : 142
INSCRIPTION : 23/07/2015
AVATAR : Travis Fimmel.
ALLÉGEANCE : Ceux qui paieront le mieux.
OCCUPATION : Combattant, revendeur de dopes.
avatar
Orphée Santi
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 10:58


_________________
This is my least favorite life, who floats far above earth and stone. The nights that I twist on the rack, is the time that I feel most at home. We're wandering in the shade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES : 176
INSCRIPTION : 25/07/2015
PSEUDO : appo
AVATAR : Pedro Pascal
ALLÉGEANCE : les Maure
avatar
Othello Maure
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 11:07

oh le choix d'avatar...
bienvenue à toi. et bonne chance pour ta fiche :)

_________________
light of my life, fire of my loins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 11:32

Hihi je suis faibleuh! triso
C'est zoli les flammes mais c'est mieux loin de ma famille...
En tout cas merci, j'aime le léger vent de folie qui souffle par ici.
Revenir en haut Aller en bas
[
MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 26/07/2015
PSEUDO : calamity dog
AVATAR : Ellen Page
ALLÉGEANCE : Aut vicere, aut mori.
avatar
Silas Montaigu
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 11:44

Bien le bonjour ! Au plaisir de défendre vôtre honneur face aux fanatiques religieux !

Bon courage pour ta fiche.

_________________

+ Memento Mori.
La peste éclate bien lorsqu’une ville a péché par impiété ou par folie, mais elle ravage la ville voisine, particulièrement sainte. La guerre se déchaîne quand un peuple dégénère et s’avilit, mais elle dévore les derniers justes, les derniers courageux, et sauve les plus lâches. Ou bien, quelle que soit la faute, où qu’elle soit commise, c’est le même pays ou la même famille qui paye, innocente ou coupable. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 17:16

Bienvenue !
Courage quant à la rédaction, quoiqu'elle soit bientôt terminée. huhu02
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 17:39

Tout à flex. Même si va y avoir une phase correction des fautes obligatoires.
Silas, je prend note de ta proposition, dès que je vois des torches j'hurle au secours et tu rapplique? Comme superman? ohlala
(ces smiley sont scandaleux, sérieux... celui là quoi Cunnilingus est juste ignoble)
Revenir en haut Aller en bas
[
MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 26/07/2015
PSEUDO : calamity dog
AVATAR : Ellen Page
ALLÉGEANCE : Aut vicere, aut mori.
avatar
Silas Montaigu
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 18:07

(Vous pouvez également projeter le bouc sur la façade du vatican, ça fonctionne aussi.)

_________________

+ Memento Mori.
La peste éclate bien lorsqu’une ville a péché par impiété ou par folie, mais elle ravage la ville voisine, particulièrement sainte. La guerre se déchaîne quand un peuple dégénère et s’avilit, mais elle dévore les derniers justes, les derniers courageux, et sauve les plus lâches. Ou bien, quelle que soit la faute, où qu’elle soit commise, c’est le même pays ou la même famille qui paye, innocente ou coupable. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 18:44

J'avoue.

Fiche terminée! flammes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 18:49

Bienvenue ici colgate
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 25/07/2015
PSEUDO : DANTE
AVATAR : PARKER CROFT
ALLÉGEANCE : ...
avatar
Puck Capulet
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 21:19

Si on a encore droit au vote, je vote Deneuve. (non mais DENEUVE)
Pitié, fais-moi plaisir. Je te le rendrai en pépitos.

Et ta fiche est sublime, c'est entendu. woups Bienvenue.
Félicitations pour ta (bientôt) validation. ET DENEUVE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[
MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 26/07/2015
PSEUDO : calamity dog
AVATAR : Ellen Page
ALLÉGEANCE : Aut vicere, aut mori.
avatar
Silas Montaigu
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Jeu 30 Juil - 22:04



DENEUVE

_________________

+ Memento Mori.
La peste éclate bien lorsqu’une ville a péché par impiété ou par folie, mais elle ravage la ville voisine, particulièrement sainte. La guerre se déchaîne quand un peuple dégénère et s’avilit, mais elle dévore les derniers justes, les derniers courageux, et sauve les plus lâches. Ou bien, quelle que soit la faute, où qu’elle soit commise, c’est le même pays ou la même famille qui paye, innocente ou coupable. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Ven 31 Juil - 0:49

AUDREYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
/EDIT D'ORPHEE QUI SORT LES CISEAUX/YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY.
/ORPHEE QUI COUPE LES CHEVEUX DE CASSANDRE AVANT DE PARTIR/

EN. FILLE. MACBETH. /CRISE CARDIAQUE/
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 60
INSCRIPTION : 24/07/2015
PSEUDO : Elorin
AVATAR : Katie McGrath
ALLÉGEANCE : Macbeth
avatar
Andromaque Macbeth
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Ven 31 Juil - 9:54

*sort l'extincteur* Pas touuuuuuuuuuuuuche flammes Bienvenue à toi en tous cas KYAH love

_________________
Come, you spirits That tend on mortal thoughts, unsex me here,And fill me from the crown to the toe top-full Of direst cruelty. Make thick my blood. Stop up the access and passage to remorse, That no compunctious visitings of nature Shake my fell purpose ! ©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Ven 31 Juil - 13:14

Deux vote pour Deneuve et j'en ai noté 3 ou 4 pour Audrey... (sinon je fais dans un mois ou deux un dc avec Deneuve... XD )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Ven 31 Juil - 17:32

TU DÉFORMES TOUTE LA PAGE SALE MACBETH DE MES FESSES omg omg omg

GARDE AUDREY TOI C'T'UN ORDRE
ECOUTE PAS LES DEUX RACLURES DE BIDET pff pff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts. Ven 31 Juil - 17:42

Tu sais, tu peux désactiver les majuscules... *sors avant de prendre un objet contondant sur la gueule*
J'avoue que me suis bien attachée à la petite Audrey muahaha
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message(#) Sujet: Re: Quelque part entre ici et le royaume des morts.

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part entre ici et le royaume des morts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA NUIT DES ROIS :: Fiches de présentation + liens / rps-